Le petit paradis des iles du Saloum

Voici sans conteste le lieu que je préfère au Sénégal.
il a pour moi un vrai goût de paradis : C’est la région du Sine Saloum.

Imaginez-vous dans une pirogue glissant lentement entre la végétation luxuriante.
Imaginez les palétuviers se rejoindre au-dessus de vous.
Vous êtes seul au monde, enfin …
C’est sans compter sur les milliers d’oiseaux qui s’épanouissent ici.

Téléchargez votre guide gratuit !

L’accès aux iles du Saloum se fait par Joal-Fadiouth, Ndangane ou Djiffer
en ayant emprunté auparavant les tanns
(en wolof, étendues de terres salées) parcourant la région.

iles du saloum

Le tann en direction du saloum

Entre terre et mer, le Sine Saloum est composé de milliers d’îles,
îlots et bancs de sable séparés par d’étroits bras d’eau saumâtre : les Bolongs.
Ici la terre et l’eau sont intimement liées.

A seulement 200km de Dakar, le Delta du Saloum
est l’une des plus belles régions naturelles du Sénégal.
Situé au confluent des fleuves Sine et Saloum,
les iles du Saloum constituent un enchevêtrement de palétuviers
(Arbustes tropicaux vivants en colonie le long des rivages marins
et formant de véritables forêts amphibies souvent très denses) : La Mangrove.

Classé comme Réserve Mondiale de la Biosphère en 1981
et au Patrimoine Mondial de l’UNESCO en 2011,
le delta du Saloum est une des plus grandes régions de mangrove en Afrique.

iles du saloum

Sur la route du Sine Saloum

La découverte des iles du Saloum est un émerveillement, une invitation à la contemplation.
Pour ceux qui rêvent de calme, le lieu est idéal !
Beaucoup  d’iles du Saloum sont sauvages et désertes
mais pourtant, le bruit est omniprésent : C’est le bruit de la nature !
Le chant des oiseaux, le clapotis des vagues …

La visite des iles du Saloum se fait en pirogue,
moyen de transport particulièrement reposant et idéal pour l’observation des animaux.
Sur l’île la plus importante, Mar lodj , vous pourrez vous balader en calèche
et profiter de la sérénité et de la douceur de vivre qui s’en dégage….

iles du saloum

Dans la mangrove du Sine Saloum

Reprenez la pirogue et laissez-vous glisser dans ce dédale de bolongs.
Tout à coup apparaît un nouvel îlot, puis une île,
puis une autre et encore un îlot … Il y a plus de 200 îles et îlots dans le Sine Saloum
C’est le paradis des oiseaux, aussi bien ceux qui y vivent à demeure que les migrateurs.

Que vous soyez sur le continent, sur les multiples iles du Saloum, sur le fleuve ou l’océan,
des milliers d’oiseaux sont à portée de vue.

Parcourez le delta du Saloum et observez de nombreuses espèces :
Pélicans, Martin-Pêcheurs, Calaos, Hérons et flamants Roses …

Un spectacle à ne pas manquer : L’ile aux oiseaux !
Prenez une pirogue à partir de la zone sud du Saloum,
traversez les bolongs en direction de l’océan Atlantique.
Au large du Delta du Saloum se trouve cette île sur laquelle,
pour préserver la faune sauvage, vous ne pourrez accoster.
Mais le panorama vaut le détour :
Il s’agit peut-être de la plus grande colonie nidificatrice
de sternes royales au monde !

iles du saloum

Les iles du Saloum

Les iles du Saloum abritent aussi de nombreuses espèces de mammifères
(Hyènes et Chacals, Singes et Phacochères, Dauphins et Lamantins),
de reptiles (Tortues, varans et crocodiles) mais surtout de poissons.

La Mangrove est en effet une nurserie pour de nombreuses espèces de poissons.
Sous l’effet de la biodégradation des matières organiques qu’elle produit
ainsi que des matériaux venant de la terre ferme,
la Mangrove offre des conditions nutritionnelles propres à favoriser
la reproduction des crevettes et poissons.

La Mangrove constitue donc pour les jeunes poissons,
à la fois une niche protégée des prédateurs et un garde-manger abondant.

C’est grâce à ce phénomène naturel appelé «effet pouponnière»
que les côtes du delta du Saloum sont parmi les plus poissonneuses au monde :
On y rencontre près de 115 espèces !

On comprend mieux alors pourquoi cette région fait partie des destinations
les plus prisées des pêcheurs de loisir du monde entier.

iles du saloum

Le delta du Saloum

Ici, la pêche est l’activité artisanale la plus importante de la région :
Les hommes pêchent à l’épervier ou à la palangrotte,
ramènent le produit de leur pêche
et les femmes nettoient le poisson puis le font sécher.

Le delta du Saloum c’est aussi des villages de pêcheurs côtiers :
N’dangane, Palmarin, Djiffer, la pointe de Sangomar, Foundiougne, Sokone ou Toubakouta,
entre forêt tropicale, îles et mangrove …

Une autre activité artisanale importante dans la région : L’extraction du sel.
D’importantes quantités sont produites dans la région :
Le sel est vendu dans tout le reste du Sénégal
et même exportées dans certains pays de la sous-région,
entre autres, la Mauritanie et la Guinée.

Longtemps apparu aux yeux des hommes sans valeur ni utilité,
les forêts de mangroves dans les iles du Saloum
sont malheureusement aujourd’hui en réel danger de disparition.

iles du saloum

En route pour les iles du Saloum

Vous aimerez aussi...

9 réponses

  1. En effet c’est très beau ! Je ne connaissais pas ces iles mais ca semble être a ne pas louper !

  2. max dit :

    J’ai hate de decouvrir ces coins merveilleux dont h’ai entendu parler depuis lgtemps.
    je prepare ma canne a peche et le materiel

  3. Diarra dit :

    Vous avez des infos en Anglais? Merci
    MDiarra

  4. Gassama dit :

    très beau

  5. Patrick dit :

    Jaimerai Y Decouvrir Un Jour. Mais Avec Qui?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *