L’ile de Gorée … et l’esclavage

Découverte  par des marins portugais en 1444,
ceux-ci s’en serviront comme port d’escale
pour un voyage plus long en direction des Amériques …

Objet de toutes les convoitises, l’île de Gorée est tour à tour
portugaise, hollandaise, anglaise et devient finalement française en 1677.

Classée au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1978,
l’ile de Gorée est le symbole d’une des plus grandes tragédies de l’histoire :

Téléchargez votre guide gratuit !

L’ile de Gorée et l’esclavage semblent avoir en effet un lourd passé commun.

ile de gorée esclavage

L’ile de Gorée

Pendant près de trois siècles, l’ile de Gorée sera le théâtre
d’un commerce tristement célèbre : le commerce triangulaire.

Selon l’ancien  conservateur de la maison des esclaves,
Boubacar Joseph Ndiaye, l’ile de Gorée aurait constitué
un embarcadère important pour de très nombreux esclaves africains
en direction du continent américain.

Cette histoire est pourtant aujourd’hui largement controversée
et certains estiment que l’ile de Gorée n’a pas joué le rôle
si important qu’on veut bien lui attribuer dans la traite négrière.

Sur l’ile de Gorée, l’esclavage aurait apparemment été limité
en comparaison des ports de Guinée ou d’Angola.
Ainsi, bien que la traite des esclaves ait bien eu lieu sur l’ile de Gorée,
celle-ci semble, par  manque d’eau et de place sur l’ile,
avoir tout de même été mineure …

Ile de Gorée et esclavage ne sont donc pas, selon plusieurs études historiques,
aussi liés qu’on veuille bien le faire croire.

Ceci dit, il reste indéniable que
quel que soit le rôle joué par l’ile de Gorée,
l’essentiel est l’existence d’un tel lieu de commémoration
afin de ne pas oublier les leçons de l’histoire.

ile de gorée esclavage

La Maison des esclaves sur L’ile de Gorée

Construite par les Hollandais en 1776,
la célèbre Maison des esclaves de l’ile de Gorée symbolise ainsi
tout ce drame et conserve encore aujourd’hui
les traces de ce lourd passé colonial.

La Maison des esclaves a donc valeur de symbole de tous les esclavages
et constitue un lieu de recueillement et de mémoire important.

L’ile de Gorée est donc un lieu de « pèlerinage »
très apprécié par la communauté noire américaine
qui vient ainsi à la recherche de ses racines.

La maison des esclaves se visite tous les jours de la semaine sauf le lundi.

Pour atteindre l’ile de Gorée, il vous faudra prendre la chaloupe.
Le trajet est rapide puisque 20 minutes à peine
séparent l’ile de Gorée de Dakar.

D’une superficie de 28 hectares, cette petite ile pleine de charme
est à mes yeux une visite incontournable lorsqu’on vient au Sénégal.

ile de gorée esclavage

Maisons coloniales sur l’ile de Gorée

La visite de l’ile de Gorée se fait à pieds et c’est un grand plaisir
de flâner dans les ruelles étroites, paisibles et ombragées
à la découverte des maisons coloniales et des charmes authentiques de l’île.

Avec ses maisons aux couleurs pastels, ocres, jaunes ou rouges patinés,
l’ile de Gorée semble être resté hors du temps.

Loin de l’effervescence de Dakar, L’ile de Gorée est donc un havre de paix
que vous aurez, peut-être comme moi, grande peine à quitter.
Je ne me lasse jamais d’y passer une journée car l’endroit est magique.

A ce propos, pourquoi ne pas y passer une nuit ?

Cela vous permettrait de vous imprégner pleinement de l’ambiance
et de l’histoire de l’île et de profiter vraiment de la paix qui y règne
lorsque l’essentiel des touristes est reparti sur le continent.

ile de gorée esclavage

Maisons coloniales sur l’ ile de Gorée

Quel que soit le temps passé sur Gorée, prenez le temps de visitez
« la maison des esclaves » puis éventuellement :

Le musée de la femme ou vous découvrirez le rôle de la femme sénégalaise
dans les sociétés traditionnelles et moderne

Le musée Historique dans le Fort d’Estrées sur la pointe de l’île
ou vous découvrirez l’histoire du Sénégal de la préhistoire à l’indépendance.

Le Fort Castel qui domine l’île et offre une vue imprenable sur Dakar.

Comptez une demi-heure par visite.

Ha ! Un dernier petit conseil :
Prenez les services d’un guide dès votre arrivée sur l’ile :
Même si celui-ci n’est pas obligatoire, vous serez au moins débarrassé
de toute autre sollicitation et serez tranquille pour toute la durée de votre visite.

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. Christophe dit :

    Je suis allé au Sénégal avec ma femme en Janvier de cette année, j’étais à l’hôtel Marmara « Les Filaos » à Saly et j’ai fais (entre autres) l’excursion à l’île de Gorée, il est vrai que c’est une île magnifique à visiter avec ses maisons colorées et fleuries. Nous avons visité la maison des esclaves avec un guide sur place qui nous a retracé tout un historique intéressant. Nous en gardons un bon souvenir …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *